top of page

De retour de NYC !

Dernière mise à jour : 12 févr.

Chacun de mes déplacements professionnels aux Etats-Unis produit immanquablement les mêmes effets. Je reviens galvanisé, excité, survolté… comme si j’avais vécu les mois précédents dans un état comateux. Pourtant, je le sais, promesse américaine facilement s’oublie… Mais j’ai envie, une fois encore, d’y croire.



L’origine

 

L’Institut du Cerveau lance actuellement le Paris Brain Institute America (PBIA). Une équipe locale se constitue sous la direction de Jean-Christian Agid ainsi qu’un board de personnalités emmené par l’éditrice Martine Assouline. Leur objectif est simple et clair : lever des fonds aux Etats-Unis pour mener des projets de recherche conjoints avec les meilleurs labos américains (Harvard, Stanford, Columbia…).

 

Le Lycée français de New-York


Le PBIA et le lycée entretiennent des relations privilégiées. Régulièrement les meilleurs chercheurs interviennent devant des élèves et professeurs médusés. Cette fois-ci ils profitaient de la stupéfiante pédagogie du Professeur Yves Agid, neurologue mondialement reconnu pour ses travaux sur Parkinson, académicien et co-fondateur de l’ICM. Leur but est clairement affiché : susciter des vocations.

 

Logiquement c’est le Art Cultural Center du lycée qui a mis à notre disposition son amphithéâtre de 400 places pour cette projection au cœur de NYC.

 

 

Strolling in NYC

 

Virginie et moi ne sommes pas venus seuls.


Quelle chance de déambuler dans NYC avec ma sœur, Céline (amie d’enfance de Virginie et femme de mon associé Xavier), Clarisse (secrétaire générale des Invincibles et femme de Ludovic) venue spécialement avec leurs deux grands enfants et Caroline, son amie d’enfance pour tenir la boutique éphémère ($15.000 de recettes pour l’ICM ce soir-là).

 

C’était particulièrement émouvant de voir Clarisse et les enfants émerveillés dans Big Apple. C’est Ludovic qui a acheté les billets d’avion sans rien dire. NYC est un voyage qu’ils auraient dû faire à 4 en 2018. Mais la SLA puis le Covid en ont décidé autrement…


 

Bien entendu, j’ai ramené quelques clichés qui alimenteront l’opération photo contre don pour l’ICM (à découvrir ici).

 

Quel plaisir de vivre cette excitation en groupe !


Du cannabis et des handicapés

 

Deux choses frappent dans les rues new-yorkaises : les effluves de cannabis et le nombre d’handicapés !

 

Il est évident que NYC est handicapé friendly. Pas une boutique non équipée d’une rampe, toujours un Uber équipé d’une rampe à moins de 3 minutes (l’option n’existe même pas à Paris) et une bienveillance naturelle. Résultat : il est possible d’observer des handicapés en liberté. Et ils ont l’air si heureux !

 

Mon intuition a été confirmé par une Française qui m’écrivait deux jours après la projection : « Je crois pouvoir dire, après 4 ans à Washington, que la société américaine est sans doute plus en avance que nous par de nombreux aspects (prise en charge, infrastructures, visibilité, etc.). Et je le sais pour y avoir été confrontée en France lorsque j'accompagnais un membre très proche de ma famille atteinte de la SLA... »

 

Remerciements

 

Comme toujours, rien de grand sans une belle chaîne de générosité ! Je remercie particulièrement l’Institut du Cerveau, Martine Assouline, Zofia Moreno, Inma et Ion Yadigaroglu, Professeur Yves Agid, JC Agid, Marielle Lethrosne, Vincent Bitker, Le Lycée Français de New-York, Pascale Lagarde et l’Ambassade de France aux Etats-Unis.


Plus de photos grâce à JC Agid




Comments


bottom of page