Merci Gilles !

Une appréhension… et un grand bonheur !


Malika et Gilles Menard - Photographe Olivier Goy


Pour ce tournage de notre épisode à Nimes, l’agenda était à la fois simple et stressant. Rencontrer Gilles Menard, malade comme moi de la SLA. Gilles étant à un stade plus avancé de la maladie, j’appréhendais beaucoup ce rendez-vous…


La première à m’avoir parlé de Gilles, c’est sa fille Malika, journaliste et Miss France 2010. Notre rencontre à Paris a été rendue possible grâce au podcast GDIY - une fois encore ! Malika avait écouté l’épisode où je faisais mon coming out et souhaitait mettre sa notoriété au service de la SLA.


Elle m’a décrit un Papa fort, ayant pratiqué son métier de kiné jusqu’au bout de ses forces, dédié aux autres - qu’il coache toujours en course à pied depuis son fauteuil roulant. Forcément, il fallait que Gilles et Malika participent à Invincible été !


Mais au fond de moi j’avais peur. Peur de regarder trop en avant, de me projeter. Peur de voir ce que je deviendrai, peinant à parler. Mais Gilles m’a rassuré. Même lorsqu’il ne peut plus nous saluer qu’avec un front contre front (l’usage de ses bras est limité), Gilles m’a pourtant chuchoté à l’oreille: “la vie est toujours aussi belle”. Et les émotions étaient perceptibles dans son regard bleu acier. Gilles est un warrior, et m’a dit que je le resterai aussi.


Merci Gilles ❤️